dimanche 1 juin 2008

"La fable du monde"

Un parcours de lecture aux éditions Bertrand Lacoste vient de paraître concernant Jules Supervielle. C'est une étude du recueil de poèmes intitulé "La fable du monde", écrite par Sabine Dewulf...

Encore frissonnant
Sous la peau des ténèbres
Tous les matins je dois
Recomposer un homme
Avec tout ce mélange
De mes jours précédents
Et le peu qui me reste
De mes jours à venir.
Me voici tout entier,
Je vais vers la fenêtre.
Lumière de ce jour,
Je viens du fond des temps,
Respecte avec douceur
Mes minutes obscures,
Épargne encore un peu
Ce que j’ai de nocturne,
D’étoilé en dedans
Et de prêt à mourir
Sous le soleil montant
Qui ne sait que grandir.


Jules Supervielle (La Fable du monde)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

c'est de la merde de la pur merde vous avez compris